8 phrases qui explorent la culture culinaire japonaise

8 phrases qui explorent la culture culinaire japonaise

Partout dans le monde, les gens se connectent à travers leur amour de la nourriture et, dans la culture culinaire japonaise, des phrases particulières sont utilisées pour communiquer le désir, la gratitude et la satisfaction liés à l’alimentation. La politesse est un élément clé de toutes les cultures culinaires, et savoir quand et pourquoi différentes phrases de remerciement sont utilisées vous permettra de rendre les respects corrects au chef. Que vous soyez sur le point de vous plonger dans des sushis ou que vous vouliez simplement exprimer à quel point votre repas est délicieux, apprenez à connaître ces phrases gastronomiques et mettez-les à profit la prochaine fois que vous vous plongerez dans la cuisine japonaise.

Meshiagare : « bon appétit »

L’expression française « bon appétit » est devenue un dicton couramment utilisé dans le monde entier, signifiant « creuser ». Au Japon, l’expression équivalente est meshiagare, qui serait prononcée par le chef ou l’hôte pour montrer que la nourriture a été servie et est prête à être consommée. Cela fait partie de l’étiquette à manger au Japon, qui met l’accent sur l’importance de saluer et de servir le client – de nombreux restaurants japonais vous accueilleront avec une serviette chaude et humide ( oshibori ), utilisée pour vous nettoyer les mains avant de manger. À partir du moment où vous vous asseyez à table jusqu’au moment où le chef vous fait signe de savourer votre nourriture – « messiagare ! » –vous savez que vous serez pris en charge.

Itadakimasu : « manger et recevoir »

C’est une partie importante de la culture culinaire japonaise de remercier tout ce qui a impliqué la préparation d’un repas – y compris le chef, le serveur et la nourriture elle-même – et l’expression itadakimasu fait exactement cela. Cette expression de gratitude tire son origine du verbe itadaku (qui signifie « recevoir ») et cette phrase n’est pas dite aux autres mais utilisée pour exprimer des remerciements personnels. Itadakimasu pourrait aussi être dit en inclinant la tête en signe de respect.

Gochisousama : « merci pour tout »

Itadakimasu est dit lorsque vous commencez à manger mais, une fois le repas terminé, n’oubliez pas de remercier à nouveau en utilisant l’expression gochisousama, qui est un signe de respect envers le chef. Cela se traduit par une manière plus formelle de dire « c’était un festin », car le mot gochiso fait référence à un repas composé d’aliments luxueux. Avant de dire gochisousama, il est également de bon ton de remettre tous les plats et baguettes là où ils étaient au début du repas.

Harapeko : « J’ai faim »

Le mot harapeko est composé de hara , qui signifie estomac, et de peko (abréviation de pekopeko ), qui signifie appétit. Mettez-les ensemble et harapeko peut être utilisé pour dire que vous avez un fort appétit. C’est un mot très informel, souvent utilisé par les jeunes enfants, et selon la façon dont la phrase est utilisée, il peut sembler mignon ou grossier. Être poli et respectueux envers toutes les personnes impliquées dans la création d’un repas est important dans la culture culinaire japonaise, alors faites attention à la façon dont vous utilisez ce dicton !

Oishii : « c’est délicieux »

Tout comme il est important d’être reconnaissant, il est également respectueux d’être complémentaire de la nourriture. Si votre repas est délicieux, faites-le savoir aux gens en disant oishii, un terme enthousiaste pour communiquer que la nourriture que vous mangez est bonne. Une autre expression souvent utilisée par les hommes, umai , peut également être prononcée après la première bouchée pour exprimer le délice d’un repas.

Okawari kudasai : « plus de nourriture s’il vous plaît »

Il est souvent considéré comme de bonnes manières dans la culture culinaire japonaise de finir tous les aliments dans votre assiette, même jusqu’au dernier grain de riz. Si une portion de nourriture ne suffisait pas, vous pouvez utiliser l’expression okawari pour demander une deuxième portion. Pour rendre cela un peu plus poli, ajoutez le mot kudasai à la fin, qui signifie « s’il vous plaît ».

Kuishinbo : « une personne qui aime manger »

Si quelqu’un est un fin gourmet, alors vous pouvez faire référence à cette personne avec l’expression kuishinbo . Traduit par une personne qui aime manger de la nourriture (et beaucoup), le terme est également associé à la gourmandise et à la cupidité. Cependant, peu importe à quel point vous avez faim, vous devez toujours utiliser les bonnes manières à table. Les petits bols doivent être ramassés et mangés près de la bouche, tandis que les grandes assiettes doivent rester sur la table.

Omakase : « la recommandation du chef »

L’omakase est devenu populaire dans le monde entier, en particulier aux États-Unis, et fait référence à un repas de plats recommandés et sélectionnés par le chef. Omakase se traduit également par « Je vous laisse le choix », reflétant comment la culture culinaire japonaise permet au chef de créer un menu spécialisé sans aucune intervention du client. Bien que les repas omakase soient réputés exquis, car ils ne comportent pas de menu, ils peuvent être assez chers. On peut également s’attendre à ce que la personne qui a invité tout le monde paie la facture, vous voudrez donc peut-être laisser des repas omakase pour des occasions spéciales.
Crédits : histoire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *